De l'art pour tous

dimanche 27 novembre 2011

Photo : Jean-Paul Goude


Marre de claquer les enfants devant un dvd le samedi matin pendant que vous vous activez à la maison ? (= vous vous plongez avec délectation dans le courrier du coeur de Fémina hebdo, en sirotant votre 12ème thé/café de la matinée). Envie de partager avec eux un moment privilégié, qui vous donnera en plus l'air branché quand vous le raconterez à vos amis ?

Alors les expos temporaires des musées sont pour vous (il y a moins de monde en matinée, et si vous avez de jeunes enfants vous ne savez plus ce qu'est une grasse mat' de toute façon). Oui, mais pas n'importe lesquelles.

Je ne m'adresse pas à vous, heureux parents d'enfants de plus de 9 ans à qui tous les musées de Paris tendent les bras. Avec des enfants de moins de 7 ans, il faut ruser. Trouver le bon plan, qui saura les intéresser sans vous ennuyer. 

Sinon, l'excursion musée peut vite se transformer en cauchemar : j'imagine (j'espère) ne pas être la seule à avoir subi mes enfants qui courent partout, crient, touchent aux oeuvres d'art, ou disparaissent carrément dans les salles d'exposition (super, une partie de cache-cache !), sous le regard réprobateur des agents de sécurité. La honte, quoi.

Nous sommes gâtés en ce moment avec deux expos kids friendly et agréables pour les parents : Yayoi Kusama à Beaubourg et Jean-Paul Goude au Musée des Arts Décoratifs. Dans les deux cas, des oeuvres ludiques, spectaculaires, colorées.

Certes, expliquer la biographie de Yayoi à des enfants exige une pratique confirmée de l'art de l'ellipse (victime d'hallucinations, elle a fini en HP), mais, comme Goude, on a l'impression qu'elle a gardé une âme d'enfant en nous offrant un art accessible et jubilatoire (bien que sombre par moment dans le cas de Kusama).

 Yayoi Kusama à Beaubourg :
 









More Jean-Paul Goude :



Un bonus dans les deux cas :

- le Blobterre, l'installation/aire de jeux de Matali Crasset à Beaubourg, (demander des explications à la guide avant, ça paraît chiant mais en fait les enfants adorent).

- le jardin des Tuileries, littéralement à la porte du Musée des Arts Déco (ses trampolines, son manège, son aire de jeux, et cerise sur le gâteau, la grande roue de la place de la Concorde, hors de prix mais que les enfants apprécient). 

Yayoi Kusama, jusqu'au 9 janvier 2012, Centre Pompidou.
Goudemalion, jusqu'au 18 mars 2012, Musée des Arts Décoratifs.

2 commentaires:

  1. Yayoi Kusama à Beaubourg j'ai vu aussi, c'est vrai qu'il y a des trucs bien, fééeriques, pour les enfants, mais bon, il y a d'autres oeuvres plus choquantes, quand même, d'un abord plus difficile...
    À voir aussi à Beaubours en ce moment la très belle expo de Edvard Munch, peintre maudit, alcoolique, torturé, mais pas seulement ; très prolifique aussi, qui atteint à la fin de sa vie une sorte de maturité, de sérénité...

    RépondreSupprimer
  2. Oui il y a des oeuvres plus sombres, moins accessibles, mais rien de propice à leur faire faire des cauchemars, non plus, à mon avis. Et puis on peut facilement les amener à zapper certaines oeuvres si on a pas envie qu'ils les voient, c'est l'avantage des nains.

    RépondreSupprimer

Where is Scarlett ? All rights reserved © Blog Milk Powered by Blogger